L’épilation à la lumière pulsée : comment ça marche ?

lumière pulsée

L’épilation, dans l’esprit collectif, rime avec douleur et résultat éphémère. Oublies tous les avis préconçus en la matière et découvres sans attendre l’épilation à la lumière pulsée. C’est une méthode d’épilation qui détruit le poil et son bulbe pour un résultat définitif et sans douleur en quelques séances seulement.

La lumière pulsée : la technologie

L’épilation à la lumière pulsée utilise une lampe flash. Celle-ci émet une lumière à 70 °C absorbée par la mélanine (ensemble de pigments biologique responsable de la couleur de vos poils) des poils ciblés. La chaleur détruit le poil et son bulbe pour une épilation définitive.

La lumière pulsée est une méthode similaire à celle du laser. Cependant, le spectre d’émission de la lampe flash est plus large que celle du laser. Cette différence entre les deux appareils se fera donc dans le nombre de réglages plus important à effectuer sur celui du laser en fonction du type de peau et de poils.

Les appareils d’épilation à la lumière pulsée peuvent ainsi être utilisés par des esthéticiennes formées sur ces machines directement en institut.

Les évolutions technologiques sur ces machines permettent désormais d’épiler, de manière définitive, les poils allant du blond au noir pour des personnes de peau très claire, à très mate. Il faut simplement que la couleur du poil soit plus foncée que celle de la peau pour permettre l’épilation. C’est en partie pour cela qu’il est impossible d’utiliser cette technique sur les poils blancs.

lumière pulsée
Machine utilisé chez Ep’ils : E-O75. Source : https://www.e-swin.com/prostore/fr

La lumière pulsée : les résultats

Les premiers résultats peuvent pointer le bout de leur nez après la troisième séance d’épilation à la lumière pulsée. Il faut savoir que cette méthode nécessite, en moyenne, entre 7 et 10 séances pour obtenir un résultat optimal. Les premières séances sont espacées d’environs 1 mois chacune, puis passent de 2 à 3 mois pour les dernières séances.

L’épilation à la lumière pulsée est efficace sur toutes les parties du corps, notamment les zones où la pilosité est plus dense et plus foncée.

En bonus, l’utilisation de cette méthode à d’autres avantages que de faire la guerre à nos poils ! En effet, la lumière pulsée permet d’atténuer les cicatrices, de resserrer les pores et réduit efficacement les imperfections, idéal pour les peaux à tendance acnéique.

Certains t’affirmeront que l’épilation à la lumière pulsée n’est pas définitive ! C’est faux. Il faut savoir que cette méthode détruit le poil ainsi que son bulbe et stoppe totalement la repousse de ces derniers. Cependant, il est nécessaire de revenir en institut au moins une fois par an pour effectuer une retouche. En effet, il faut savoir qu’environ 10 % de poils peuvent apparaître sur les zones épilées. Il ne s’agit pas de repousse, mais de nouveaux poils, moins nombreux et nettement moins épais.

Comptons un seul rendez-vous par an contre une fois par mois avec de la cire et la douleur qui va avec. Le calcul est vite fait, non ?

Ce qu’il faut savoir sur cette méthode

Comme toute les autres techniques, l’épilation à la lumière pulsée à quelques contre-indications et recommandations avant de pratiquer les séances en institut.

  • Il ne faut pas exposer sa peau au soleil pendant les deux semaines précédant la séance ainsi que les deux semaines après celle-ci, car la peau peut hyperpigmenter (provoquer des taches foncées).
  • Il ne faut donc pas commencer les séances sur une peau bronzée ou qui a déjà commencé à bronzer.
  • Il est recommandé de débuter les séances en hiver afin de pouvoir s’exposer sans soucis, arrivés en été.
  • Il faut oublier l’épilateur électrique ou la pince à épiler pendant toute la durée des séances. C’est un comble, mais avant une séance d’épilation à la lumière pulsée, il faut… se raser ! Le mieux est de passer un dernier coup de rasoir la veille de la séance pour éviter que l’épilateur ne brûle que la surface visible du poil et non jusqu’au bulbe.

Vous voulez faire la guerre aux poils ? La solution longue durée est de passer en institut afin d’être pris en charge par une esthéticienne. L’usage de la lumière pulsée nécessite des compétences et mieux vaut passer entre leurs mains pour un résultat optimal. Le prix est certes, plus élevé, mais il vous suffira de comparer avec les lames de rasoir à racheter ou le taux de douleur ressentit par l’épilateur électrique ou la cire pour sauter le pas du définitif.

Et puis ce mot… définitif. Ça achève de te convaincre, non ?


lumière pulsée